12 décembre 2012

La méthode ho'oponopono




 La méthode Ho’oponopono en est une de repentir, de pardon et de réconciliation pratiquée d’abord par les anciens Hawaïens. Ho’oponopono peut se traduire par remettre les choses en ordre ou encore rétablir l'équilibre. Aujourd’hui, cette méthode a été améliorée par plusieurs, dont Hew Len et consiste à réaliser que nous faisons partie d’un tout, inter-reliés, nous ne formons qu’Un et qu’ainsi donc, nous avons un impacte important sur l’ensemble de ce tout. En fait, je dirais même plus, que nous sommes responsables de ce qui y est créé, autant de nos propres actions que de celles des autres. Tout ce que l’on voit, entend, sent, ou apprend d’une façon ou d’une autre nous en sommes totalement responsable puisque cela fait partie de la perception de notre propre vie, stipule Len. La réalité n’est donc pas conçue comme étant à l’extérieur de soi, mais à l’intérieur et en se changeant soi-même, nous parvenons à changer cette réalité. Cela repose sur la loi de cause à effet.

La pratique de la méthode ho’oponopono se fait donc par la répétition du mantra suivant : Je m’excuse de vous avoir créez, je vous demande pardon, je vous aime et je vous remercie.
Ce mantra en est un d’amour, d’altruisme. Il s’adresse à l’univers et à l’ensemble de ses créatures et cette vibration résonne dans l’univers de façon divine. Les prières altruistes, dans lesquelles on prie aussi pour les autres, atteignent par leurs hautes vibrations, le niveau divin.
La méthode Ho’opopnopono doit se pratiquer dans l’amour certes, mais aussi dans l’absence d’attente. Cette prière est emportée par le divin, c’est cette énergie qui la prend en charge et l’utilise à sa guise. Il faut simplement faire confiance que les choses iront pour le mieux, selon les grandes lois divines.
Il suffit de mettre en pratique cette méthode pour constater sa magie. À titre d’exemple de son pouvoir de guérison, j’aimerais vous citer le cas typique du Dr. Hew Len, cité plus haut. Il a été appelé à travailler comme médecin dans un hôpital avec des malades mentaux criminels et dangereux. Ce milieu carcéral était très pénible et tous les autres thérapeutes ayant passés par là n’avaient pu rester très longtemps.  Len accepta à condition de ne jamais voir les malades, il ne leur parlait donc pas. En fait, il travaillait de son bureau à partir des dossiers de ces patients avec la méthode Ho’oponopono. Au fur et à mesure, les patients ont commencé à subir des transformations, à guérir. Ceux qui avaient des entraves furent autorisés à marcher librement, ceux qui avaient de gros traitements ont pu commencer à abandonner les médicaments, ceux qui n'avaient aucune chance d'être libérés furent relâchés. D’ailleurs, la salle en question est à présent fermée, faute de manque de malades!




***

J'accueil l'argent dans mon expérience de vie pour pouvoir participer davantage à l'expansion de l'humanité, soutenir mes dépenses en toute tranquillité d'esprit et me sentir davantage libre d'exprimer ma vraie nature a son plein potentiel. Si vous vous sentez l'âme généreuse et l'envie de me soutenir dans ma réalisation, vous pouvez me faire un don via paypal en cliquant sur le lien à votre droite. Merci infiniment!


5 décembre 2012

Accoucher à l'hôpital?...


Il est maintenant fort connu que plusieurs facteurs peuvent avoir un impact sur le développement du feotus lors de la grossesse. La malnutrition privera le feotus et la mère d'éléments essentiels à leur bon développement, la consommation de tabac diminuera l'apport en oxygène de chaque cellule. Une intoxication de la mère à divers facteurs environnementaux telles une exposition aux métaux lourds, aux solvants, aux radiations ou encore aux pesticides (milieu de travail, vaccination, amalgame dentaire, habitation récente, habitudes de vies, etc.) affectera néamoins le feotus car, le corps tend à utiliser la grossesse, ou chaque menstruation, comme moyen d'épuration. Bref, tout cela peut mener à un mauvais développement des fonctions cérébrales, entre autre, et favoriser l'apparition de maladies neurologiques tels l'autisme ou le déficit d'attention. 

Évelyne Claessens, dans son livre Comprendre et vaincre l'autisme, qui vient tout juste de paraître, s'interroge en profondeur sur les causes possibles du déclenchement de l'autisme et expose des hypothèses et données fort intéressantes en lien direct avec la méthode actuelle (ou moderne) de donner naissance à nos enfants dans les hôpitaux. Méthode qui s'éloigne franchement de ce que la loi de la nature avait prévu pour accueillir ces petits êtres tout chauds, tout nouveaux. Je tenais donc à vous faire part de ce qu'elle apporte.

L'échographie
Chez les souris enceinte soumises à des échographies, un petit nombre de cellules nerveuses du cortex du feotus n'arrivent pas à se développer correctement dans le cortex cérébral. Certaines cellules cérébrales sont restées incorrectement dispersées à d'autres endroits et n'ont pas réussi à se développer normalement ni à établir des connexions entre elles. La durée de l'échographie a un impact, mais cela déprendrait de la grosseur du cerveau et du stade de développement du feotus. C'est pourquoi il faudrait éviter de faire passer des examens inutiles comme s'il s'agissait d'un pur divertissement, au détriment du dépistage de diagnostics justifiés (p.39-40) Dans le doute, s'abstenir!

Les vaccins durant la grossesse
Les vaccins contiennent du mercure et/ou de l'aluminium, ainsi que d'autres substances soient neurotoxiques soient cancérigènes comme le formaldéhyde, du polysorbate 20 ou 80, du borax, et plein d'autres merdes. Un vrai cocktail explosif, d'autant plus que la toxicité de l'un amplifie celle des autres de façon impressionnante. La vaccination peut donc entraîner une réponse immunitaire exagérée et prolongée, ce stress oxydatif affectera comme de raison le développement critique du feotus. 

La position
Donner naissance couchée sur le dos peut perturber l'apport en oxygène du feotus, puisque le poids de l'utérus écraserait les vaisseaux qui alimentent le flux sanguin. Dans le passé, les femmes accouchaient à genoux, accroupies ou debout pour faciliter le travail musculaire. Quel animal met bas couché sur le dos? Aucun cas d'enfant autiste n'aurait été signalé d'un bébé né à la maison par une sage-femme sans intervention médicale ni pharmaceutique. (p.47)

Le déclenchement du travail
La rupture des eaux à l'aide d'un crochet pour provoquer ou accélérer le travail déjà amorcé peut perturber la circulation sanguine à la tête du bébé et faire passer le cordon ombilical avant sa tête, élevant ainsi le risque de strangulation. Cette méthode fait augmenter la douleur des contractions qui, devenant intolérables dans bien des cas, demande d'avoir recours à l'épidurale.(p.48)

L'épidurale
Il s'agit d'une drogue anesthésiante qui serait dérivé de la cocaïne et qui est directement injectée dans le système nerveux (au niveau de la moelle épinière). Cela empêcherait les femmes de pousser convenablement lors des contractions qu'elles ne peuvent même pas ressentir. L'épidurale ferait ralentir le travail, ce qui fait augmenter simultanément le besoin d'avoir recours au Pitocin afin d'élever la fréquence et l'intensité des contractions. p.48

La péridurale diminue la sécrétion d'ocytocine ou arrête son augmentation normale durant le travail. La cessation de la douleur fait également baisser la production naturelle d'endorphine et de l'adrénaline qui est nécessaire lors de l'expulsion finale du feotus hors du corps de la mère. De plus, les muscles du plancher pelvien sont engourdis par l'épidurale. Ils ne peuvent donc pas guider la tête du bébé dans la bonne position, ce qui nécessite l'utilisation des foceps ou de la ventouse avec tous les risques que cela représente. Les poussées moins efficaces augmenteraient également le recours à la césarienne. L'épidurale causeraient parfois une arythmie cardiaque privant ainsi le bébé de sang et d'oxygène. La fièvre que peut occasionner l'épidurale chez la mère peut aussi causer des dommages cérébraux chez l'enfant. p. 48 Des bébés qui ont été exposés à l'épidurale seraient devenus moins habiles et plus lents.p.49

Le pitocin (ocytocine)

Hormone extraite de l'hypophyse du boeuf..
L'ocytocine provoque des contractions beaucoup plus violentes et douloureuses que les contractions naturelles, nécessitant l'utilisation de l'épidurale pour diminuer la souffrance. Un médicament est donc utilisé pour contrer les effets secondaires indésirables de l'autre, et vice versa. p.51

De plus, le Pitocin et l'épidurale entraîneraient une compression dans le crâne du bébé. Interférer dans le rythme de la naissance empêcherait une bonne relation entre l'expansion et les contractions du pelvis de la mère de même que celles des plaques du crâne du bébé. Ce manque de coordination et de synchronisme entre le rythme de la mère et celui de l'enfant nécessite l'utilisation des forceps et des ventouses. Cette pression exercée sur le cerveau et sur les nerfs crâniens compromettrait le développement du système nerveux central. La fréquence et l'intensité de contractions causées artificiellement n'arrivent pas à dilater davantage le col de l'utérus. D'autres interventions chirurgicales et pharmaceutiques s'imposent p.51

Les défenses sensorielles
Il est fort probable qu'un enfant qui souffre physiquement et mentalement à sa naissance trouve le monde très agressant et développe des mécanismes de défense pour se protéger  par exemple le repli sur soi, la perte du désir de communiquer avec son entourage et le refus d'apprivoiser son environnement. p.53

Le dodo sur le dos
Maintenant, on s'inquiète pour le syndrome de la tête plate. Selon certains spécialistes, les enfants doivent être couchés sur le dos pour prévenir les risques de mort subite du nourrisson. Tandis que peu de cas de morts subites ont été recensés pour les nourrissons qui dormaient sur le ventre, la position du dodo sur le dos tend, tant qu'a elle, à aboutir à des désordres d'ordres psychologiques et sociales (ainsi qu'esthétiques) assez important. 

Être couché sur le ventre favoriserait le développement de la motricité globale ainsi que la dextérité manuelle. Cette position contribuerait au développement des réactions d'équilibre qui se situent à la base du maintient des positions assise et debout. L'enfant se mettra plus rapidement à rouler, à ramper et à marcher à quatre pattes d'une manière autonome. Des bébés qui couchent sur le dos se mettent à marcher beaucoup plus tard que les bébés qui dormaient sur le ventre jadis.p.56

Ainsi, les enfants qui dorment sur le dos présentent un retard moteur, particulièrement au niveau de la coordination et de l'équilibre. Certains enfants vont alors sauter des étapes primordiales à leur développement comme la phase de marcher à quatre pattes, pour favoriser la marche sur les genoux. C'est ainsi qu'un retard de la marche peut provoquer du même coup un retard du développement du langage puisque ces deux zones se situeraient au même endroit dans le cerveau. p.56

Jacqueline Lagacé, tant qu'à elle, dans son livre Comment J'ai vaincu la douleur et l'inflammation chronique par l'alimentation, parle du risque qu'il y a a consommer du lait de vache durant la grossesse (et aussi pour le nouveau-né, étant donné que le lait de vache est conçu de manière à faire doubler le poids du veau en 36 jours, alors que chez l'humain le développement du cerveau et de l'ensemble de l'organisme devrait se faire beaucoup plus lentement. (Jusqu'à 126 jours pour la prise de poids).

Selon Melnick, nous devrions nous préoccuper particulièrement de la consommation du lait de vache durant la grossesse et le période postnatale. Ces périodes du développement de l'enfant sont déterminantes pour son développement futur, et ne devraient pas être influencées par un système de stimulation de la croissance élaboré par un mammifère autre que l'humain. Les changements hormonaux durant les premiers mois de la vie utérine et de la vie postnatale peuvent affecter par la suite la santé de l'individu devenu adulte, le prédisposant au cancer, aux allergies et aux autres maladies chroniques.p.90

J'accueil l'argent dans mon expérience de vie pour pouvoir participer davantage à l'expansion de l'humanité, soutenir mes dépenses en toute tranquillité d'esprit et me sentir davantage libre d'exprimer ma vraie nature a son plein potentiel. Si vous vous sentez l'âme généreuse et l'envie de me soutenir dans ma réalisation, vous pouvez me faire un don via paypal en cliquant sur le lien à votre droite. Merci infiniment!